carte_electeur

A un an de la prochaine présidentielle, et dans le climat actuel du pays (La France je rappelle, pays des Droits de l’Homme comme diraient certains…), il est intéressant de se pencher sur la question du droit de vote.

Tout d’abord, une petite définition s’impose.
Une demande à notre ami Google, et voici la réponse :

Le droit de vote désigne l’ensemble des droits qu’un individu possède afin de procéder aux élections de représentants politiques, au niveau local, départemental, régional ou étatique.

Donc en gros, en votant, je choisis mon représentant ! Yeah la classe !! Mais si je le choisis, pourquoi ne pourrai-je pas le dé-choisir, si il me déçoit… ?

On entend souvent dire « le vote c’est l’arme du peuple »

Donc mon arme, c’est de mettre un bout de papier toilette avec un nom dessus. Nom qui m’aura été soufflé depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois dans les médias (et voilà comment se faire taxer de théoricien du complot).

Parce que franchement,  entre nous, qui pense sérieusement que lorsqu’un Président est élu, c’est du simple fait d’une majorité électorale ? On nous annonce déjà les favoris pour  2017…
Je pourrai passer des heures à écrire sur ce sujet, mais là ce ne serait plus un article, mais un bouquin.

En réalité, il y a tellement de scrutin dans ce pays, que personne n’y comprend rien. Et ils le savent, ces filous.

Chaque année, il y a une nouvelle campagne, avec des types qu’on voit depuis 40 ans, dont certains mouillés dans des affaires de détournement de fonds publics. Et on les reverra encore dans 60 ans, à croire qu’ils sont immortels… Ils ont dû payer l’arbitre, c’est obligé !

J’ai voté, je me suis également abstenu, et c’est EXACTEMENT pareil

Voter, c’est tout simplement faire ce qu’on attend de nous, à savoir se taire, et croire qu’on a un poids, aussi infime soit-il.

Soyons réalistes, la seule chose qui permet à un responsable politique d’être sérieux dans ses fonctions, c’est qu’il rende des comptes devant le peuple.

Seulement voilà, nos « représentants » sont passés maîtres dans le domaine. « C’est pas ma faute, c’est la crise. C’est l’ancien Président qui a fait n’importe quoi. C’est le résultat de 30 ans de politique sociale. C’est à causes des voilées… » Et l’une des meilleures excuses : « C’est à cause des chômeurs qu’il y a du chômage ».

Alors croire que ces maîtres en disquettes (oui, aujourd’hui c’est les clés USB, je sais) vont nous donner une arme quelconque, c’est vraiment être stupide -pour être poli-.

Le vrai pouvoir du peuple, c’est la rue

Le jour où on aura compris ça, on aura fait un grand pas en avant.Parce que tant que ces gens là n’auront pas peur de se faire sortir à coup de bottes, rien ne changera. On aura beau râler, crier, pleurer, se cogner la tête contre un mur…

Qu’est ce qui les fait le plus trembler ? 30 millions de bulletins, ou 1 million de personnes dans la rue ? Réponse logique.

ATTENTION, soyons clairs : je ne cherche pas à vous pousser à la révolte.Uniquement à vous faire réfléchir, et pourquoi pas à ouvrir le débat. Peut être que je me trompe sur toute la ligne, mais réfléchir, c’est bon pour le cerveau ! Quoiqu’une petite claque de temps en temps histoire de monter c’est qui le patron, ça peut pas faire de mal.

Pour conclure, je dirai simplement que si le vote avait vraiment une influence, nous n’aurions certainement pas ce droit.

D’accord, pas d’accord ? N’hésitez pas à partager vos avis en laissant un petit commentaire.
Et partagez, surtout !!

@+

 

Publicités